Le chef de Boko Haram menace le président camerounais Paul Biya

Le président camerounais, Paul Biya.
© AFP PHOTO / REINNIER KAZE

Dans une vidéo postée sur YouTube le 5 janvier 2015, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a menacé le président camerounais et l'armée du pays. Aboubakar Shekau avait déjà mentionné Paul Biya dans des précédentes vidéos, mais c'est la première fois qu'il s'en prend aussi frontalement à lui.

Près de dix-sept minutes durant, le chef de Boko Harma égrène ses griefs contre le président camerounais Paul Biya. « Tes soldats ne peuvent rien contre nous, ils ne valent rien », affirme-t-il en tournant les pages du cahier où est rédigé son long discours.

Le tout est filmé en extérieur dans un environnement aride et anonyme et la mise en scène est soignée. Abubakar Shekau s'exprime devant des pick-up bien alignés. Tout de noir vêtu, il porte un turban et des bottes en plastique kaki. A ses côtés se tiennent quatre hommes cagoulés dont l'un porte le drapeau noir de la secte islamiste. « Si tu ne mets pas fin à ton plan maléfique, tu vas avoir le même sort que le Nigeria », menace-t-il encore, appelant Paul Biya à se repentir, « sinon tu vas voir ce qui va se passer par Allah ».

Les menaces de Shekau font suite aux dernières interventions militaires camerounaises. Fin décembre, pour la première fois, l'armée avait engagé son aviation dans les combats pour contraindre les islamistes à quitter le camp militaire d'Achigachia que la secte avait occupé quelques heures.

Après de violents combats, Boko Haram avait finalement été repoussé à quelques kilomètres, côté Nigeria, mais sa menace reste très vivace dans cette région de l'extrême nord du Cameroun.