Republier
RDC ONU

RDC: la mauvaise volonté des FDLR exaspère la Monusco

Reddition de militants du FDLR, à Kateku, dans l'est de la RDC, en mai 2014.
© REUTERS/Kenny Katombe

En RDC, cinq jours après la fin de l’ultimatum accordé aux rebelles rwandais des FDLR pour désarmer, le chef de la Mission de l’ONU au Congo, Martin Kobler, a une nouvelle fois promis des attaques imminentes, seule option restante selon lui, après le désarmement de 357 combattants seulement en 6 mois.

C'est un processus qui n'était ni crédible, ni sincère.
Martin Kobler
08-01-2015 - Par Léa-Lisa Westerhoff

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.