Republier
Madagascar

Madagascar: démission du gouvernement

Kolo Roger au palais présidentiel, le 18 avril 2014.
© AFP PHOTO/RIJASOLO

A Madagascar, le Premier ministre Kolo Roger a remis sa démission ce lundi soir. Démission acceptée par le président Rajaonarimampianina. L’annonce a été faite tard dans la soirée au palais présidentiel. Kolo Roger, 71 ans, quitte la primature neuf mois après sa nomination avec un bilan contesté, dans un pays où la pauvreté et les difficultés économiques sont toujours très importantes. Son départ était attendu depuis plusieurs jours. 

L’annonce a été faite au terme d’une nouvelle journée de discussions. Jusqu’au bout, le Premier ministre a essayé de défendre son bilan, mais en vain. Il a fini par répondre à la demande de la présidence et a déposé sa démission et celle de son gouvernement.
Cette démission a été rendue officielle lundi vers 23 heures.

Le secrétaire général de la présidence a lu devant quelques journalistes présents le décret mettant fin aux fonctions du Premier ministre et de son gouvernement. L’équipe sortante assure la gestion des affaires courantes en attendant la nomination d’un nouveau gouvernement. On ne sait pas quand cela aura lieu, la loi ne mentionne aucun délai. L’an dernier, la nomination du gouvernement avait pris trois mois.

Un proche du président assure que les choses cette fois iront plus vite. Il faut dire que la situation politique a changé : le président a su ces derniers mois asseoir une majorité plus confortable à l’Assemblée nationale. Et selon la Constitution, c’est le groupe majoritaire qui propose le nom du Premier ministre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.