Republier
RDC

RDC : l’opposant Tshisekedi présente ses vœux sur Internet

Etienne Tshisekedi lors de son arrivée à l'église Notre-Dame à Kinshasa, en juin 2012, pour un meeting de son parti l'UDPS.
© AFP PHOTO / JUNIOR DIDI KANNAH

L’opposant congolais Etienne Tshisekedi a présenté ses vœux au peuple de la République démocratique du Congo (RDC) dans une vidéo postée mardi 13 janvier sur internet. C'est la première fois qu’il s'exprime depuis plus d'un an. Depuis août dernier, Etienne Tshisekedi avait été transféré en Belgique, par avion médicalisé. Très peu de personnes au sein de son parti avaient alors été autorisées à le rencontrer, au point que beaucoup s'interrogeaient sur son état de santé réel et sur sa capacité de diriger le parti. Mais voilà, le sphinx de Limete, en chair et en os. Souvent très hésitant, mais aucun doute c'est bien Etienne Tshisekedi qui parle.

Ce n'est pas avec l'hymne national que s'ouvre ce message vidéo de huit minutes, mais avec le tube d'un célèbre chanteur américain. Etienne Tshisekedi, costume sombre, cravate bleue à pois blancs et fines lunettes, lit son discours avec quelques difficultés. Dans un premier temps, il aborde ses problèmes de santé, mais pense avant tout au peuple de RDC : « Congolaises et Congolais, je tiens à rendre grâce au Seigneur pour les bienfaits dont il m’a comblé, particulièrement la santé », a déclaré Etienne Tshisekedi.

Les yeux régulièrement tournés vers le prompteur, ayant quelques problèmes d'articulations, Etienne Tshisekedi remercie aussi les Congolais pour leurs prières : « A travers les souffrances physiques, je n’ai cessé d’avoir à l’esprit celles - plus atroces – de notre peuple. »

Le vieil opposant se présente toujours comme le président élu en 2011, un pouvoir qu'il dit vouloir exercer pour poursuivre le processus politique en RDC : « J’ai saisi la communauté internationale afin qu’elle organise, sans délai, le dialogue politique conformément à la résolution 2098 du Conseil de sécurité des Nations unies. Cette initiative n’est pas un aveu de faiblesse. C’est plutôt la voie la plus sûre de placer notre peuple aux commandes de sa propre destinée ».

Cet appel au dialogue avait fait l'objet d'un communiqué de la présidence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), il y a quelques semaines, signé par son secrétaire général Bruno Mavungu, accusé par plusieurs cadres du parti d'usurper les pouvoirs d'Etienne Tshisekedi : « Je voudrais lancer un mot d’ordre aux membres de mon parti que j’appelle au respect de la hiérarchie et à la discipline ». 

Pour Etienne Tshisekedi, 2015 doit être l'année du sursaut. Il confirme également pour la fin de l'année la tenue du congrès de son parti: « Tenons bon. Nous vaincrons. Que vive l’UDPS et que vive la République démocratique du Congo ! »

Etienne Tshisekedi conclut son allocution en présentant ses voeux au peuple congolais.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.