La campagne législative bat son plein aux Comores

Opération de vote lors des élections législatives de 2009, à Moroni, capitale des Comores.
© AFP / Ibrahim Yossouf

Les élections législatives du 25 janvier prochain en Union des Comores sont au cœur de l'actualité là-bas. Les Comoriens vibrent au son des campagnes électorales musicales et colorées. Les amitiés d'hier sont les oppositions d'aujourd'hui et la population se fait une joie d'arbitrer ces rebondissements.

A une semaine des élections législatives, l’heure est aux promesses de campagne, des promesses de justice sociale mais aussi d'unité. Certaines alliances sont d'ailleurs déjà en place comme entre les partis Djuwa de l'ancien chef de l'Etat et le Parti pour l’entente comorienne (PEC) de Me Fahmi Saïd Ibrahim, candidat dans la région d'Itsandra où il sera opposé à Me Ba Hassane, soutenu par le gouvernement.

Leur duel souligne ainsi l'opposition entre l'ancien et l'actuel président. Pour rappel, Ahmed Abadallah Sambi avait été l'architecte de la victoire du Dr. Ikililou Dhoinine à la tête du pays.

Car l'un des enjeux du scrutin du 25 janvier est de prendre le pouls de l'électorat avant l’élection présidentielle prévue en novembre 2016. En plein choc des titans, un outsider apparaît : Hassan Mohamed Hassan, un auto-entrepreneur sans étiquette en lice pour la souscription du nord de la capitale. La population comorienne ne communique plus qu'en termes de couleurs puisqu'elles tapissent désormais les murs de l'archipel.

Après de multiples reports, le premier tour du scrutin doit avoir lieu le 25 janvier et le second tour le 22 février.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.