Republier
Mali ONU

Mali: la CMA demande le départ de l’ONU avant de prendre Tabankort

Le MNLA demande à ce que la présence de la mission de l’ONU au Mali soit discrète dans les zones de combats avec les milices dans le nord du territoire.
© AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Dans la région de Gao dans le Nord, des tirs ont été à nouveau entendus ce dimanche. La mission de l'ONU au Mali a réitéré son appel au calme. Les groupes armés touaregs et arabes regroupés au sein de la CMA, la Coordination des mouvements de l'Azawad, encerclent la localité aux mains des hommes du Gatia, un groupe d'autodéfense proche de Bamako. La CMA entend prendre Tabankort. Mais avant, elle demande aux casques bleus présents à Tabankort de quitter les lieux pour éviter les dommages collatéraux. Contactée par RFI, la Minusma a indiqué qu'elle avait toujours été présente à Tabankort et qu'elle ne prend le parti de personne. Elle remplie sa mission initiale : protéger les populations civiles.

Nous dénonçons cette présente et nous sommes vraiment très gênés de cette présente. Nous souhaitons que les Nations unis prennent toutes les responsabilités pour que la présence des forces internationales ne soit visible dans des zones où il y a des affrontements entre nous et des milices, comme actuellement à Tabankort.
Mossa Ag Attaher
19-01-2015 - Par Pierre Pinto

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.