Republier
Comores

A l'approche des législatives comoriennes, la biométrie pose question

Des membres de partis d'opposition comoriens lors d'une manifestation face à la Cour constitutionnelle à Moroni, en octobre dernier.
© AFP PHOTO/IBRAHIM YOUSSOUF

Les élections législatives auront bien lieu le dimanche 25 janvier 2015 en Union des Comores. Et ce, avec l'introduction d'un nouveau système de cartes électorales biométriques. Mais cette technologie est critiquée, car des irrégularités ont été relevées. Alors, les autorités tâchent de se montrer rassurantes.

La création de cartes électorales biométriques devait assainir le processus électoral. Mais à cinq jours du scrutin, la population remet en question jusqu’à la fiabilité des cartes biométriques déjà distribuées. Le président de la Commission électorale nationale indépendante se veut rassurant : un logo de la Céni et le symbole de l’Etat sont incrustés au recto de la carte et ne peuvent être vus qu’avec une lampe à rayons ultraviolets qui sera distribuée dans chacun des 718 bureaux de vote.

Plus de 275 000 électeurs aux urnes

Si le président de la Céni avoue que la production de ces cartes biométriques a occasionné la création de près de 5 000 doublons, il assure qu’une fois inscrit sur une liste, on ne peut voter à deux endroits différents. Les électeurs pourront aller aux urnes munis d’une pièce d’identité, voire même d’une simple fiche d’état civil.

Selon le ministre de l’Intérieur, cela n’entache en rien les élections puisque les photos des électeurs apparaissent sur les listes électorales. Selon Houssen Hassan Ibrahim - le ministre en question-, ce système moderne rend le fichier sécurisé et crédible. Le scrutin aura bien lieu dimanche avec plus de 275 OOO électeurs attendus sur l’ensemble du territoire comorien, tous obligatoirement recensés biométriquement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.