RDC: le Sénat adopte l'article 8 de la loi électorale avec amendements

Les stigmates des manifestations des opposants à la réforme de la loi électorale étaient encore bien visibles hier jeudi 22 janvier à Kinshasa.
© AFP/Papy Mulongo

Le Sénat congolais s'est prononcé ce vendredi à la mi-journée sur un texte polémique : le projet de loi électorale qui a provoqué trois jours de violences à Kinshasa mais aussi en province. Le fameux article 8 a été adopté ans une version amendée.

La modification a été obtenue après de longues heures de négociations aux dires des sénateurs qui y ont participé. C’est donc un compromis qui a été adopté et à l'unanimité. Un compromis dans la mesure où il n’y a pas de retrait de l’article controversé, comme l’exige une partie de l’opposition, mais cet article est complété et clarifié de sorte que la tenue des élections n’est plus conditionnée au résultat d’un recensement. « L'actualisation de la liste électorale en fonction des données démographiques doit se faire dans le respect des délais constitutionnels prévus pour l'organisation des élections présidentielles », précise le texte amendé.

Retour du texte en commission mixte

Ecoutez la lecture de l'article 8 modifié tel que présenté au Sénat et le vote qui a suivi
23-01-2015 - Par RFI

Un compromis adopté à la quasi unanimité par les sénateurs qui envoient ainsi un signal d’apaisement à la population et de consensus aux députés car cette étape n’est la dernière.

Ce texte modifié va maintenant repartir entre les mains d’une commission mixte composée de sénateurs et de députés. Il appratient à cette commission de trouver un compromis pour pouvoir représenter le texte pour vote, probablement dimanche ou lundi, en séance plénière. Rien n’est encore gagné disent les partisans des deux camps.Si le désaccord persiste, c'est au final aux députés, c'est à dire à la Chambre basse que reviendra le dernier mot.