Republier
Burundi Médias

Arrestation de Rugurika au Burundi: l'Eglise appelle à sa libération

Le siège de la radio burundaise RPA dirigée par le journaliste emprisonné Bob Rugurika avant son arrestation.
© http: //www.rpa-burundi.org/

Sollicitée depuis plusieurs jours par les nombreux soutiens de Bob Rugurika, l’église catholique du Burundi est sortie de son silence. Elle a été « peinée » par l’emprisonnement du directeur de la radio RPA explique Monseigneur Pierre Antoine Madaraga, et elle appelle à sa libération. Rappellons que Bob Rugurika a été arrêté pour «complicité d'assassinat» dans l'affaire du meurtre de trois religieuses italiennes il y a quatre mois.

Il y a quatre mois au Burundi, trois religieuses italiennes étaient tuées, égorgées dans leur couvent situé dans un quartier dans la périphérie nord de la capitale Bujumbura. L'enquête de la justice du Burundi, qui a arrêté dans la foulée un déséquilibré mental qu’elle présente comme le responsable de ce crime, n’a jamais convaincu.

Elle a arrêté il y a une dizaine de jours le directeur de la radio la plus populaire du pays, la RPA, pour « complicité d’assassinat » dans cette affaire, pour avoir révélé une autre version qui attribue ces crimes à un commando recruté notamment par l’ancien patron des services secrets burundais.

Hier vendredi, sur les ondes de la radio catholique Maria, en marge du Forum des jeunes catholiques des provinces du nord du pays, Monseigneur Pierre Antoine Madaraga a appelé à la libération de Bob Rugurika.

L'emprisonner, c'est comme si on faisait taire la vérité, comme si on faisait taire une autre voix... il faudrait maintenant peut-être que la justice le libère et nous donne, si ce n'est sa version, une autre version...

Monseigneur Pierre Antoine Madaraga: «La nouvelle de son emprisonnement nous a vraiment peinés»
31-01-2015 - Par Esdras Ndikumana

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.