Republier
Mali

L'opposition malienne dénonce «l'absence de l'Etat» à Gao

L'opposition malienne a réclamé un renforcement de la présence des autorités dans la région de Gao, suite à une manifestation contre la Minusma qui a dégénéré fin janvier. Ici, un casque bleu dans le village de Fafa, dans la région de Gao.
© RFI/David Baché

Une délégation de l'opposition malienne, conduite notamment par Soumaïla Cissé et Tiébilé Dramé, s'est rendue à Gao, lundi 2 février, après la mort la semaine dernière de trois civils lors d'une marche contre la Mission des Nations unies pour la stabilisation du Mali (Minusma). Mais cette visite revêt également un caractère politique.

C’est une forte délégation de l’opposition malienne qui s’est rendue à Gao après la mort de trois civils tués par balles lors d’une récente manifestation contre la mission de l’ONU. Message de solidarité, de compassion mais également un message politique. L’opposition demande en effet au gouvernement malien de tout faire pour rendre très visible la présence de l’Etat à Gao.

« Aujourd’hui, Gao est l’illustration de l’absence de l’Etat dans les régions septentrionales de notre pays, a dénoncé Amadou Abdoulaye Diallo, président du Parti pour le développement économique et solidaire (PDES) et membre de la délégation de l’opposition. On est frappé par cette absence d’Etat quand on se rend à Gao. Nous souhaitons que les forces de défense et de sécurité et l’administration publique puissent revenir à Gao de telle sorte qu'il soit possible pour le citoyen lambda d’avoir le sentiment qu’il n’est pas abandonné à lui-même et que son destin est celui de l’ensemble des Maliens. »

Par ailleurs, au sujet des trois civils tués lors de la manifestation, les opposants maliens demandent une enquête impartiale suivie de sanctions.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.