Republier
Madagascar

Madagascar: risque de famine dans le sud de l’île

Bétail dans la région de l'Anosy, au sud de Madagascar.
© AFP PHOTO / ANDREEA CAMPEANU

Alors que toute la partie centrale et le nord de Madagascar sont sous la pluie et sous la menace de nouvelles inondations, le sud de l'île subit au contraire une sècheresse inhabituellement grave depuis le mois de novembre. Les autorités font état de 103 morts à cause de ces conditions climatiques et même si on ne parle pas encore de famine, un dispositif d'aide d'urgence est lancé.

Les régions de l'Androy et l'Anosy sont les plus affectées par la sècheresse selon Ludovic Lomotsy, secrétaire exécutif du BNGRC, le Bureau national de gestion des risques climatiques : « On a une très faible pluviométrie et si jamais d’ici la fin du mois de février, on n’a pas encore cette pluie-là, ça risque de compliquer la situation de sécheresse dans le sud de Madagascar. »

Les champs restent désespérément secs. Même si les marchés sont encore achalandés, le prix de certaines denrées a été multiplié par cinq. « Tous les produits de première nécessité se raréfient, avec notamment l’augmentation du prix du bidon d’eau, explique encore Ludovic Lomotsy. Et parallèlement à cela, les paysans sont obligés de brader leur cheptel pour leur survie. »

Les chefs des districts touchés ont envoyé un bilan provisoire : 103 personnes seraient déjà mortes. Mais Ludovic Lomotsy reste prudent par rapport à ce chiffre : « Est-ce vraiment dû à une insuffisance alimentaire et nutritionnelle ? Cela peut aussi être combiné à d’autres facteurs. »

Les autorités prennent quand même au sérieux l'information. Deux équipes ont été envoyées pour évaluer le risque de famine. En même temps, plusieurs centaines de tonnes de riz, de légumes secs, d'huile, de bougies, d'allumettes et d'autres produits vont être distribuées.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.