Première visite d’un Premier ministre éthiopien à Djibouti

Le président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh a rencontré le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.
© REUTERS/Tiksa Negeri

L'Ethiopie et Djibouti sont voisins, mais jamais un Premier ministre éthiopien ne s'était rendu à Djibouti. C'est désormais chose faite. Hailemariam Desalegn a achevé, lundi, une visite de trois jours à Djibouti avec pour but de resserrer les liens et en particulier les liens économiques.

Entre L'Ethiopie et Djibouti, l'entente est parfaite. C'est en tous cas ce qu'ont répété pendant trois jours le Premier ministre Hailemariam Desalegn et le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh. Oubliées les querelles du passé, comme les tracasseries du port de Djibouti par lequel transitent 90% des exportations éthiopiennes. Les deux pays ont décidé de construire un gazoduc pour exporter le gaz éthiopien vers Djibouti.

L'Ethiopie va aussi fournir de l'électricité à Djibouti grâce à l'immense barrage en construction sur le Nil. Enfin, les deux pays s'engagent aussi à terminer l'année prochaine la fameuse ligne ferroviaire qui doit relier Addis Abeba à Djibouti.

Un partenariat essentiel pour Djibouti qui rêve d'être la Singapour de la corne de l'Afrique et pour l'Ethiopie qui regarde vers le modèle chinois. Sur le plan diplomatique, l'Ethiopie et Djibouti affichent deux priorités communes : éradiquer les shebab somaliens et renforcer les sanctions contre l'Erythrée, l'ennemi héréditaire de l'Ethiopie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.