RCA: le ministre des Sports, l’ex-rebelle Armel Sayo, est libre

Photo non datée d'Armel Sayo, ministre centrafricain des Sports.
© DR

En Centrafrique, le ministre des Sports Armel Sayo a été libéré dans la nuit de lundi à mardi. Il avait été enlevé le 25 janvier 2015 à Bangui. Les autorités assurent avoir obtenu cette libération sans contrepartie.

Seize jours de captivité à Boy-Rabe, quartier du nord de Bangui, et un dénouement heureux pour Armel Sayo. Le premier membre du gouvernement à avoir été enlevé dans ce pays est fatigué, mais il va bien, indique-t-on de source gouvernementale.

Armel Sayo avait été enlevé à la sortie d'une église du quartier de Galabadja, dans le VIIIe arrondissement, un dimanche matin, deux jours seulement après la libération de l'humanitaire française Claudia Priest et du religieux centrafricain, le frère Gustave.

Pas de contrepartie

Armel Sayo était détenu par les mêmes hommes, le même groupe anti-balaka. Un groupe se réclamant d'Andilo, un leader anti-balaka actuellement en prison et dont il demandait la libération. On a aussi évoqué une demande de rançon de plus de 4 millions de francs CFA (environ 6 000 euros), mais le gouvernement se targue de n'avoir cédé sur rien.

« Nous n’avons pas versé un centime à qui que ce soit. Certainement, il y a eu des agitations de certaines personnes qui ont voulu demander des rançons, mais qui n’avaient rien à voir avec les ravisseurs. Les ravisseurs, eux, ont demandé la libération d’Andilo et nous, au niveau du gouvernement, on leur a fait comprendre qu’Andilo a posé des actes crapuleux, des crimes et qu'il est passible de poursuites judiciaires devant la justice de son pays. Et je leur ai dit qu’aussi longtemps qu'ils détiendraient le ministre, ça ne changera rien pour Andilo », explique Nicaise Karnou, le ministre de la Sécurité publique, qui a mené les négociations pour la libération d'Armel Sayo.

C'est le ministre Karnou qui, accompagné de la femme d'Armel Sayo, est allé cette nuit au point de rendez-vous pour récupérer le ministre des Sports.