Republier
Centrafrique

RCA: le projet de Constitution soumis au vote des membres du CNT

Alexandre Ferdinand Nguendet, president du Conseil national de transition.
© Laurent Correau / RFI

En Centrafrique, les membres du CNT, le Parlement de transition, sont appelés à se prononcer ce lundi sur le projet de Constitution. Un vote qui constitue une première étape dans le long chemin qui doit mener le texte jusqu'au référendum.

Avec le vote en séance plénière ce lundi, le Conseil national de transition (CNT) va en quelque sorte « s'approprier » cette future Constitution sur la table des parlementaires depuis le début du mois. Mais une fois voté, le texte devra encore être retravaillé pendant quelques jours puisqu'il n'est pas parachevé.

Parmi les nouveautés, les législateurs prévoient la création d'un Sénat. Sous quelles modalités doit-il être élu ? Quelle doit être sa composition ? Avec quelles prérogatives ? Cela doit encore être discuté.

Ensuite, dans le courant de la semaine, ce projet de Constitution sera transmis au gouvernement qui l'étudiera et organisera un atelier d'enregistrement. Une table ronde rassemblant les forces vives de la nation qui, à leur tour, donneront leur avis et éventuellement, amenderont encore le texte.

Puis viendra l'étape du passage devant la Cour constitutionnelle de transition qui se prononcera sur sa légalité et les aménagements éventuels.

Enfin, le texte reviendra au CNT pour une validation de la Constitution définitive qui sera soumise au référendum d'ici l'été.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.