Niger: forte mobilisation à Niamey contre Boko Haram

Au Niger, une marée humaine s’est dirigée vers la place de l’Assemblée nationale, à Niamey, pour montrer sa mobilisation contre Boko Haram, le 17 février 2015.
© AFP PHOTO / BOUREIMA HAMA

Alors que sur le territoire nigérien, plus de 160 personnes ont été arrêtées soupçonnées de liens avec Boko Haram, à Niamey, la rue se mobilise contre les attaques du groupe islamiste. Des milliers de personnes se sont donné rendez-vous dans les rues de la capitale pour crier leur colère contre le terrorisme.

C’est une véritable marée humaine qui a marché pour rallier la place de l’Assemblée nationale à Niamey où le président Mahamadou Issoufou les attendait. Beaucoup de jeunes, de femmes, de religieux, de chrétiens et de musulmans ont convergé au rythme des slogans : « Notre armée est notre fierté » ou « Boko Haram est Haram (interdit) ».

Cette marée humaine indescriptible, près de 100 000 personnes, dit-on, apporte son soutien aux forces de défense et de sécurité qui combattent Boko Haram, dans l’extrême est du Niger, dans la région de Diffa et du lac Tchad. « C’est notre façon de riposter contre l’envahissement de Boko Haram », confirme un homme dans la foule. A ses côtés, une femme dit être venue pour « soutenir nos forces de défense et de sécurité, mais le cortège est si long que je ne sais pas si nous tiendrons tous sur la place ».

Les organisateurs de la manifestation ont réussi la mobilisation et ont été salués par le président Issoufou Mahamadou. « Population de Niamey, je vous salue. Je salue votre mobilisation. Boko Haram a appris à ses dépens le 6 février dernier parce que ce jour-là, nos forces de défense et de sécurité ont écrasé Boko Haram », a déclaré le président nigérien.

Très ému, le ministre de la Défense nationale, Karidio Mahamadou, s’est dit confiant. Les forces de défense et de sécurité ont le soutien du peuple. « Nos forces de défense et de sécurité ont le soutien total du peuple du Niger. Qui s’y frotte s’y piquera. Je suis ému. Regardez, ici c’est Niamey, mais allez voir sur l’ensemble du territoire national, toutes les populations sont mobilisées pour soutenir ces fils du pays », a déclaré le ministre nigérien de la Défense.

Tout au long du parcours, les manifestants ont scandé des slogans contre la nébuleuse Boko Haram. Les oulémas nigériens étaient de la partie. « L’islam est contre le terrorisme ; l’islam est contre l’intégrisme ; l’islam est contre toute tuerie », a scandé le prêcheur Oustad Mohamed Sidi.

Seuls absents à cette grande mobilisation, les leaders des partis politiques de l’opposition nigériens.


Des manifestations ont aussi lieu dans la ville de Zinder. La population affirme être descendue dans la rue pour soutenir l'armée nigérienne dans sa lutte contre le terrorisme. Cet habitant dit avoir répondu à l'appel du gouvernement et se définit comme républicain.

Ca fait peur à l'ensemble de la population de toute la région
Témoignage habitant de Zinder
18-02-2015 - Par RFI