Viande de lion et d’éléphants… les 91 ans de Mugabe font polémique

Vingt mille personnes sont attendues pour fêter l'anniversaire du président Mugabe.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Au Zimbabwe, alors que le pays se prépare à fêter les 91 ans de son président Robert Mugabe, la contestation gronde. L'opposition, mais aussi les organisations de protection des animaux dénoncent ce qui promet d'être une fête fastueuse, dans un des hôtels les plus luxueux du pays.

Vingt mille personnes sont attendues pour fêter l'anniversaire du président Mugabe. Les festivités auront lieu le 28 février dans un hôtel de luxe près des chutes Victoria dans le sud du pays. Au menu de la viande de lion, d'éléphants et d'antilopes. Selon la presse locale, une trentaine d'éléphants doivent être abattus pour l'occasion. Un important fermier de la région a déjà promis de donner deux éléphants, deux buffles et un lion pour le buffet.

Cette pratique a soulevé les protestations d'organisations de protection des animaux qui jugent cette coutume contraire à la morale. L'opposition politique a également condamné le coût exorbitant de ces festivités. Pour le principal parti d'opposition, le Mouvement pour le changement démocratique, il s'agit d'un rassemblement obscène. L'argent collecté devrait être donné pour réhabiliter les hôpitaux publics, les cliniques et les écoles de la province.

L'année dernière, les festivités avaient coûté plus de 800 000 euros et avaient été payées en parti par l'Etat, mais également par des hauts cadres de la Zanu PF, le parti au pouvoir. Ces cadres rivalisent pour être celui qui contribuera le plus à l'anniversaire du président.