Libye: une branche libyenne de l'EI revendique les attentats d'al-Qoba

Des avions de combat égyptiens ont bombardé lundi 16 février 2015 des positions du groupe Etat islamique (EI) en Libye, en représailles à la décapitation de 21 chrétiens coptes égyptiens revendiquée par l'organisation jihadiste.
© AFP PHOTO / HO / EGYPTIAN MINISTRY OF DEFENCEAFP PHOTO

L'organisation Etat islamique a revendiqué trois attaques, ce vendredi, dans l'est de la Libye. Les jihadistes confirment leur implantation dans ce pays. Au moins 40 personnes ont été tuées, dont six Egyptiens, dans des attentats-suicides à al-Qoba, selon un bilan du ministère dela Santé qui fait état aussi d'une quarantaine de blessés. Le groupe EI affirme avoir voulu venger la mort d'islamistes radicaux tués dans une série de raids aériens à Derna. Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a décrété un deuil de sept jours.

La revendication a été faite vendredi après-midi par la branche libyenne de l'organisation Etat islamique avec la publication sur Twitter d'une série de photos des explosions, mais aussi des deux auteurs de cet attentat. Il s'agit d'un Libyen et d'un Saoudien. Il s'agit « d'une opération de vengeance » contre le gouvernement de Tobrouk qui « a tué nos familles à Derna », revendique le groupe EI .

On peut penser qu'il est fait allusion aux frappes égyptiennes de lundi contre la ville de Derna. Ces frappes ont été menées au lendemain de la diffusion sur internet de la vidéo des décapitations de 21 Egyptiens coptes dimanche. Le gouvernement de Tobrouk ennemi de celui de Tripoli s'était d'ailleurs félicité de ces frappes qui, selon l'EI, auraient fait des victimes civiles, dont des enfants.

En tout cas ce vendredi matin, les deux voitures piégées conduites par les deux kamikazes de l'EI ont fait une trentaine de morts et une quarantaine de blessés selon un bilan provisoire. L'organisation jihadiste affirme avoir visé le centre des opérations du général Khalifa Haftar situé dans cette ville, à quarante kilomètres à l'ouest de Derna, la base territoriale du groupe Etat islamique en Libye depuis novembre dernier.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.