Nigeria: l’armée tchadienne a repris Dikwa aux mains de Boko Haram

Des soldats tchadiens dans la cour du poste de commandement à Dikwa, au Nigeria, le 2 mars 2015.
© Nako Madjiasra / RFI

L'armée tchadienne a mené une offensive contre Boko Haram au Nigeria et repris la ville de Dikwa, dans le nord-est du pays. Dikwa était aux mains du groupe islamiste Boko Haram depuis plusieurs semaines. Selon l'état-major de l'armée tchadienne, il y a eu un mort et trente-quatre blessés du côté tchadien et il y a des morts également dans les rangs des islamistes. Un important matériel militaire a été récupéré au cours de l'opération. Notre correspondant au Tchad, Madjiasra Nako, a pu se rendre à Dikwa où l'armée tchadienne continue son ratissage.

Avec notre envoyé spécial

L'armée tchadienne qui venait de Gambaru a attaqué les islamistes au nord de la ville.

« La bataille a été intense, il nous a fallu près d'une heure pour entrer dans Dikwa », racontent des officiers qui ont pris part à la bataille.

« Nous nous sommes rendu compte que les islamistes défendaient leur poste de commandement, une grande villa située à l'entrée de la ville », ont-ils ajouté.

Dans la villa, une grande bâtisse avec des murs hauts où sont plantés les drapeaux de Boko Haram, les traces des combats sont encore visibles. Des murs éventrés, des motos brulées, des marmites renversées ainsi que des corps des islamistes entassés dans des chambres où ils se sont réfugiés pendant l'attaque, en témoignent.

Après avoir pris le camp, les forces tchadiennes ont avancé rue après rue, tuant un nombre important d'islamistes. Certains ont réussi à fuir la ville. Il n'y a pas de chiffres disponibles ce lundi soir sur le nombre d'islamistes tués. 

Après avoir sécurisé la ville, les militaires tchadiens se sont retirés sur une plaine hors de Dikwa comptant dans leurs rangs un mort et trente-quatre blessés.