Madagascar en proie aux phénomènes climatiques

Episode pluvieux sur Antananarivo, Madagascar.
© RFI/Jeanne Richard

Ce mardi 3 mars, c’est la journée africaine de l'environnement. A Madagascar, la météo se déchaîne depuis ces deux derniers mois avec des pluies diluviennes et des glissements de terrain. Le dernier épisode d'inondations la semaine dernière a fait 19 morts et plus de 60 000 sinistrés, notamment dans capitale qui a été la plus touchée. Alors ces pluies sont-elles la conséquence du changement climatique et de l'augmentation de la température ?

Tout est allé très vite dans la nuit de jeudi à vendredi lorsque les digues ont lâché en périphérie d'Antananarivo. Marcelin, riziculteur, est impuissant devant son exploitation : « L’eau par rapport à la rizière monte à six mètres. En principe, tous les ans je récupére quatre tonnes de riz. Cette année, c’est complètement perdu ».

Pour cet agriculteur de 42 ans, ces inondations, c'est du jamais-vu. Et pour le docteur en météorologie Nirivololona Raholijao, membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), une tendance se dessine ces vingt dernières années : « Il y a eu une diminution des fréquences, mais une augmentation de l’intensité des cyclones tropicaux touchant Madagascar ».

Difficile de dire si ces pluies torrentielles sont dues au changement climatique sans étude approfondie. Une chose est sûre cependant, d'autres facteurs aggravent la situation. « Les feux de forêt qui dégradent le sol avec beaucoup de problèmes d’érosion. Il y a aussi la dégradation des infrastructures, surtout autour d’Antananarivo où il y a des constructions par exemple sur des zones inondables où l’on n’aurait pas dû donner des permis de construction », précise Nirivololona Raholijao.

Le pays donc va devoir corriger ces faiblesses pour se préparer à des phénomènes climatiques de plus en plus violents dans les années à venir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.