L’Afrique du Sud inaugure sa première centrale solaire thermique

Des panneaux solaires.
© Getty Images/LatinContent/Luis Padilla Silva

Alors que l’Afrique du Sud peine à produire suffisamment d’électricité et que les coupures de courant se multiplient ces derniers mois, le pays vient d’inaugurer sa première centrale solaire thermique. C'est la plus grosse sur le continent africain. Pour le gouvernement, il s’agit de diversifier ses sources d’énergie, notamment d’énergies renouvelables.

Située dans le Cap-du-Nord, une des régions les plus arides de l’Afrique du Sud, la centrale de Kaxu Solar 1 a été ouverte cette semaine. Plus de 330 000 panneaux solaires sont ainsi installés en plein désert.

Il s’agit, contrairement à une simple centrale solaire, d’une centrale solaire thermique qui permet de stocker l’énergie, une fois le soleil couché.

Kaxu Solar 1 peut stocker de l’énergie pendant plus de deux heures et par conséquent de fournir de l’électricité le soir, quand il y a une forte demande.

Le projet a mis six ans à voir le jour et a coûté 600 millions d’euros mais pour le ministre du Développement économique, Ebrahim Patel, cette centrale arrive au bon moment.

« Cette centrale va apporter 100 mégawatt d’énergie supplémentaire au pays. Pour vous donner un exemple, c’est l’équivalent de la consommation totale de deux villes de taille moyenne. Cette seule centrale va permettre d’apporter de l’électricité à environ 80 000 foyers », s’est réjoui le ministre.

L’Afrique du Sud n’arrive pas à produire assez d’électricité pour satisfaire une demande en constante augmentation. Les centrales, en effet, ne sont pas suffisantes et les installations sont vieillissantes.

Les coupures d'électricité pénalisent lourdement la croissance et les autorités espèrent ainsi que cette nouvelle technologie permettra de soulager les installations existantes et notamment d’alimenter les industries.