Sénégal: quand les bâtiments de Dakar menacent de s'effondrer

A Dakar, 168 bâtiments menacent de s'effondrer selon le dernier rapport de la direction de la protection civile.
© Wikimedia Commons/Initsogan

A Dakar, 168 bâtiments menacent de s'effondrer selon le dernier rapport publié dimanche par la direction de la protection civile. En pourcentage, cela pourrait paraître faible, mais c'est le dessus de l'iceberg : le risque est lui bien réel et un drame est vite arrivé. Un phénomène dû à l'absence d'entretien ou à des défauts de construction.

Depuis qu'il est né, Cheikh vit dans le quartier Fass-Colobane dans l'un de ces nombreux immeubles de Dakar qui tombent littéralement en ruine : « Vous voyez, commente-t-il, l’immeuble est plein de fissures, il n’y a aucun entretien, on le laisse comme ça. Il n’y a ni réfection, ni rien. C’est un danger pour les gens qui vivent ici. Mais on n’a pas les moyens de partir. »

Infiltration d'eau, vétusté et surtout non respect des normes de construction les plus élémentaires. Des désordres constatés par l'architecte Malick Gaye, directeur du relais pour le développement urbain de l'ONG ENDA Tiers Monde : « En tant que professionnel, quand vous passez dans la rue et que vous voyez ces nombreux bâtiments, ces édifices, ces immeubles qui sont en train d’être construits et que vous voyez qu’on ne respecte pas la législation, le modus operandi... Que vous voyez le positionnement du ferraillage qui est en bas alors qu’il devrait être en haut, pareil pour le béton, la mise en œuvre et le coffrage... Et le non respect de la surveillance… Qui est-ce qui contrôle tout cela ? Ça fait très peur, conclut-il. On veut gagner le plus possible, dépenser le moins possible sans recourir à des professionnels. Et le résultat est catastrophique. »

Sur les 168 bâtiments recensés par la direction de la protection civile, 25 ont fait l'objet d'une évacuation en vue de leur démolition ou de leur réhabilitation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.