Republier
Afrique du Sud

Afrique du Sud: scandale des «Spy cables», les pistes de l'affaire

La chaîne al-Jazeera et le journal britannique «The Guardian» ont publié des échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers, comme le Mossad israélien, la CIA américaine ou encore le M16 britannique.
© REUTERS/Kacper Pempel/Files

L'Afrique du Sud s'interroge toujours sur l'origine de la fuite des « spy cables », ces documents ultra-confidentiels, relevant de la sécurité d'Etat. Ces documents provenant ou adressés aux services de renseignements sud-africains, contiennent des échanges entre Pretoria et plusieurs agences de renseignement, depuis 2006. Une enquête interne est en cours au sein de l'agence de renseignement sud-africaine - la SSA - sur cette affaire très embarrassante.  

Avec notre correspondante à Johannesburg, Liza Fabbian

Deux semaines après le début du scandale des « câbles espions », très peu d'informations filtrent sur l'enquête en cours. L'opposition a pourtant demandé au ministre de la Sécurité d'Etat de communiquer de manière transparente sur l'avancée des investigations afin de « rétablir la confiance du public ». 

Ce week-end, la presse sud-africaine évoquait la piste d'un ancien agent des services secrets de l'apartheid, qui aurait pénétré les fichiers de la SSA. Le beau-frère de cet homme les aurait ensuite copiés, pour les vendre à plusieurs agences étrangères. 

Mais les experts suggèrent d'autres hypothèses : celle d'une puissance étrangère cherchant à discréditer l'agence de renseignement sud-africaine, ou essayant d'embarrasser un pays comme Israël, largement cité dans les « câbles espions ». 

Ces analystes craignent aussi que l'enquête ne tourne à la chasse aux sorcières en interne, affaiblissant un peu plus l'agence de renseignement sud-africaine. 
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.