Republier
Mali Terrorisme

Attentat à Bamako: le bar La Terrasse autorisé à rouvrir

Wahib Assy, patron du bar-restaurant La Terrasse qui a reçu, ce jeudi 12 mars, l'autorisation de rouvrir son établissement.
© Marie-Pierre Olphand / RFI

Au Mali, les enquêteurs en ont terminé avec la collecte d'indices matériels sur les lieux de la fusillade qui a eu lieu vendredi 6 mars à Bamako. Le cordon de sécurité a été levé jeudi 12 mars aux abords du restaurant La Terrase, à Bamako. L'autorisation a été donnée au patron de nettoyer son établissement en vue d'une réouverture.

Les bouteilles vides, les verres, les effets personnels des clients qui ont fui dans la précipitation. Rapidement, toutes les traces du drame de vendredi dernier disparaissent. Il est 14h et une équipe de jeunes s'active autour du patron de La Terrasse, qui donne lui aussi un coup de main en rangeant tables et fauteuils.

Wahib Assy libanais installé depuis plusieurs années au Mali, vient d'avoir le feu vert des enquêteurs pour toute nettoyer et il s'en réjouit : « J'ai 25 employés, alors j'ai beaucoup de charges et de responsabilités. Donc il vaut mieux rouvrir le plus tôt possible, pour des raisons économiques bien sûr. Et deuxièmement, pour le moral aussi. Nos employés aussi sont très pressés de revenir travailler. »

Sécurisation

Se remettre au travail rapidement à une condition : celle de pouvoir sécuriser l'établissement. Car même s'il a reçu des encouragements, le patron sait aussi que les gens ont peur et qu'il faut les rassurer. « Je ferai ce qu'il faut pour avoir une bonne sécurité pour tout le monde, assure Wahib Assy. Je suis en train de réclamer si c'est possible des officiers maliens. Ce sera plus officiel. Si je trouve, c'est bon, sinon j'irai chercher ailleurs. »

Des solutions que le patron cherche toujours à l'heure qu'il est, car pour l'instant ses démarches entamées auprès de la police n'ont pas abouti.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.