Cameroun: des passagers d'un bus enlevés

Les routes camerounaises sont peu sûres.
© Brent Stirton/Getty Images

Une quinzaine de passagers d'un bus a été enlevée aux environs de la ville camerounaise de Garoua-Boulaï, cité frontalière de la Centrafrique, dans la nuit de jeudi à vendredi. Parmi les kidnappés, figure même le maire d'une localité du nord du Cameroun.

Dans le nord du Cameroun, tout est allé très vite, explique une source locale. Il est vers minuit dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 mars lorsqu'un groupe d'hommes armés ouvre le feu sur un bus puis disparaît avec les passagers. Il y a là une quinzaine de personnes au total, des notables pour la plupart. Tous sont originaires de l'arrondissement de Lagdo, selon une source officielle.

Tout près de la RCA

Parmi eux, il y notamment le maire de cette commune ainsi que plusieurs chefs traditionnels locaux. Ils revenaient d'un enterrement où ils s'étaient rendus pour soutenir dans son deuil une autorité de la région, raconte cette même source. Au moment de l'attaque, leur véhicule se trouvait à une dizaine de kilomètres de Garoua-Boulaï, tout près de la frontière avec la Centrafrique.

Incursions fréquentes

C'est un axe de transit où les incursions d'hommes armés sont fréquentes. Rapidement, des militaires ont été déployés et ont  entamé le ratissage des environs, d'après une source officielle. Dans l'après-midi du vendredi, au moins un des otages a retrouvé la liberté dans des circonstances encore imprécises. Quant aux autres, où ont-ils été emmenés ? Et par qui ? Hier soir, les regards se tournaient vers la République centrafricaine voisine. Mais personne n'a encore revendiqué ces enlèvements.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.