Soudan du Sud: l'enrôlement d'enfants soldats ne cesse pas

Des enfants soldats lors d'une cérémonie de désarmement, démobilisation et réintégration supervisée par l'Unicef, le 10 février 2015, à Pibor, dans l'état du Jonglei, (Soudan du Sud).
© AFP PHOTO/Charles LOMODONG

Au Soudan du Sud, des centaines d'enfants ont été enlevés en un mois, à la fois par les forces gouvernementales et les groupes armés rebelles, s'insurge, ce vendredi, l'Unicef. Le fonds des Nations unies pour l'enfance demande aux responsables de mettre un terme à cette situation et d'arrêter le recrutement d'enfants soldats. L'unicef estime à 12 000 le nombre d'enfants recrutés depuis le début du conflit opposant le président Salva Kiir et son ex vice-président Riek Machar, en décembre 2013.

Le phénomène n'est pas nouveau mais, depuis février 2015, l'Unicef assiste, impuissante à une recrudescence des enlèvements d'enfants. Des centaines de jeunes garçons qui sont recrutés de force, à la fois par les groupes armés et par les troupes gouvernementales.

Depuis des mois, l'Unicef se bat pour mettre un terme à ces pratiques, elle estime à 12 000 le nombre d'enfants soldats recrutés en un an au Soudan du Sud. En février dernier, l'ONG de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch accusait une milice pro-gouvernementale de recuter des garçons d'à peine 13 ans, dans la ville de Malakal.

Démobilisation de 3 000 enfants

Les miliciens, affirmait l'ONG, venaient même jusque dans la base de l'ONU où se sont réfugié les civils. La pression mise par l'Unicef et les ONG produit parfois des résultats : ces derniers mois, l'Unicef a réussi a obtenir la démobilisation de 3 000 enfants recrutés par le chef rebelle David Yau Yau.

Mais la vague de recrutement du mois de février sonne aujourd'hui comme une anticipation de la tension actuelle. Le 6 mars 2015, les pourparlers de paix entre les bélligérants s'achevaient sur un nouvel échec. Depuis, les forces de Riek Machar et celles de Salva Kiir s'affrontent sporadiquement dans le nord du pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.