Republier
RCA Seleka

A Bangui, les ex-Seleka dénoncent leurs conditions de cantonnement

Des combattants de l'ex-Seleka. (Ici à Bria, au printemps 2014).
© REUTERS/Goran Tomasevic

En République centrafricaine, les membres de l'ex-Seleka cantonnés à Bangui dans les camps de RDOT et de BCS, accusent les institutions de la transition de les abandonner à leur triste sort. Depuis six semaines, expliquent-ils, ils ne reçoivent plus de nourriture. Ils exigent donc d'être transférés à Bambari où ils comptent se rallier à l'UPC, la branche ex-Seleka commandée par Ali Darass. Le capitaine Saint-Cyr Koipou est à la tête de ces éléments mécontents.

Nous sommes pratiquement abandonnés...
Saint-Cyr Koipou
23-03-2015 - Par Sonia Rolley

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.