Nigeria: violents combats contre Boko Haram aux environs de Malam Fatori

Des soldats nigériens brandissent un drapeau de Boko Haram, récupéré lors de la prise de Damasak, le 18 mars 2015.
© REUTERS/Emmanuel Braun

Au Nigeria, la force militaire mixte a certes repris la ville de Malam Fatori aux membres de Boko Haram, selon les armées du Tchad et du Niger, mais les combats ne sont pas terminés pour autant. Mercredi, de violents affrontements ont eu lieu à une dizaine de kilomètres de cette localité stratégique du nord-est du Nigeria.

La ville de Malam Fatori, dans l'Etat de Borno, est tombée le mardi 31 mars dans l'après-midi aux mains des troupes coalisées qui venaient de Damasak. Les deux armées ont passé le reste de la journée à sécuriser la localité. Une ville en flammes, abandonnée par Boko Haram.

Ce mercredi, il était question de ratisser dans les alentours. « Nous avons vu des survivants s’enfuir de la ville. Il fallait s’assurer qu’ils ne sont pas loin », raconte un officier joint par téléphone. A une dizaine de kilomètres de Malam Fatori, la colonne chargée du ratissage est alors tombée sur des éléments de Boko Haram. De violents combats ont lieu faisant une centaine de tués du côté des islamistes, neuf morts côté tchadien et seize blessés.

« Une importante quantité de matériel de l’ennemi a été aussi détruite », assure un communiqué de l’armée tchadienne qui rappelle qu’en perdant le contrôle de Malam Fatori, les islamistes n’ont plus de bastions dans le nord-est du Nigeria.