Republier
Mali

Mali: des roquettes s'abattent sur des civils à Gao

Sur le marché de Gao, jeudi 2 avril, à proximité des zones touchées par les tirs de roquettes de ce dimanche 5 avril.
© Photo : RFI / David Baché

La ville de Gao a été réveillée tôt ce dimanche matin par des tirs de roquettes. Une jeune fille a été tuée et trois autres personnes blessées dans cette attaque qui n’a pour l’instant pas été revendiquée. La piste islamiste est cependant privilégiée.

C’est la première fois que des tirs de roquettes attribués aux islamistes font des victimes dans la ville de Gao. Des experts pensent que ces islamistes ajustent de plus en plus leurs tirs. Autre observation : généralement, les tirs venaient du nord de la ville. Or, cette fois, il semble bien que ce soit du sud de Gao qu’ils soient venus. Si ce positionnement se confirme, cela signifierait que l’ennemi était alors « dans le dos » des forces alliées.

L’une des roquettes a détruit la façade d’un domicile privé, en plein centre-ville de Gao. Quatre personnes, des civils qui se trouvaient à l’intérieur, ont été blessées. Parmi elles, une jeune fille a succombé à ses blessures après avoir été transférée à l’hôpital de Gao. Parmi les autres blessés, qui ont été admis dans le même hôpital où ils sont toujours soignés, un enfant âgé de moins de trois ans a été atteint à la cuisse droite.

Les autres roquettes ont visé, notamment, le camp de l’armée malienne à Gao, qui jouxte celui des militaires français de l’opération Barkhane. A cet endroit, il n’y a pas eu de victimes. Après les tirs, au moins un hélicoptère de l’armée française a été aperçu dans le ciel de la ville. L’armée malienne affirme de son côté avoir dépêché des troupes sur le terrain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.