RDC: la société civile critique le Conseil national des droits de l'homme

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo.
© Wikipédia

A peine constitué et déjà le Conseil national des droits de l'homme, dont les neuf membres ont été investis samedi par le président Joseph Kabila, fait polémique. Cette institution est chargée de la promotion et de la protection des droits de l'homme en RDC. Parmi ses membres, six hommes et trois femmes, mais selon l'organisation la Nouvelle Société civile congolaise, ces nominations sont politiques, elles n'ont pas respecté les noms proposés par les organisations de la société civile.

(concernant) les profils de gens qui sont dedans : il y a une ou deux personnes que nous connaissons, qui sont des acteurs réels de la société civile qui travaillent sur les questions des droits de l’homme, mais le reste ce sont des inconnus.
Jonas Tshiombela Kabiena
07-04-2015 - Par Léa-Lisa Westerhoff

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.