Gabon: heurts à Libreville après la mort d’André Mba Obame

Le leader de l'opposition gabonaise André Mba Obame à l'aéroport Léon Mba de Libreville, le 30 décembre 2010.
© Wils Yanick Maniengu /AFP

L'opposant gabonais André Mba Obame s'est éteint dimanche à l’âge de 57 ans. Fondateur du parti L’Union nationale, il était passé dans l'opposition après avoir été un des ministres d'Omar Bongo, père de l’actuel président Ali Bongo. André Mba Obame s’est éteint à Yaoundé, au Cameroun, où il était soigné depuis plusieurs jours. Cette annonce a provoqué des violences à Libreville, la capitale.

Ce lundi matin, la ville est calme, la circulation est normale, y compris devant l’ambassade du Bénin désormais en ruine. De la fumée noire se dégage encore du bâtiment. Tout a brûlé, mais les murs sont encore debout. Un petit détachement de la gendarmerie nationale sécurise les lieux.

A côté de l’ambassade du Cameroun, qui jouxte le siège de L’Union nationale, le parti co-fondé par André Mba Obame avec d’autres opposants, il y a une carcasse de voiture calcinée. Un peu plus haut, une autre carcasse est au milieu de la route. Poubelles renversées, pots de fleurs des magasins dispersés partout et des petits kiosques du Pari Mutuel Urbain Gabon renversés, témoignent des traces de la violence.

Côté réaction, une déclaration du ministre de l’Intérieur assure qu’il n’y a péril en la demeure au Gabon. Il n’y a pas encore de réaction politique, mais cela ne saurait tarder dans la journée. Les Librevillois pour le moment se ruent devant les kiosques à journaux pour lire la presse.

Le Bénin demande des « explications » au Gabon

Le gouvernement béninois a réagi après l’incendie de son ambassade à Libreville dans la nuit de samedi à dimanche. Les dégâts sont importants, il n'y a pas eu de victimes et l’ambassadeur du Bénin est toujours sur place. Le Bénin proteste contre les « agissements inamicaux » qui ont conduit à cet incident et demande aussi au gouvernement gabonais de lui donner des explications officielles.

« Le Bénin a toujours entretenu de très bonnes relations diplomatiques, politiques et amicales avec le gouvernement gabonais et avec le peuple gabonais. Par conséquent, cela nous paraît extrêmement curieux que de tels évènements se produisent. Le gouvernement gabonais a déjà réagit en déplorant la situation et nous attendons incessamment la visite du ministre des Affaires étrangères du Gabon au Bénin pour nous donner d’amples explications », a déclaré, à RFI, Nassirou Bako Arifari, ministre des Affaires étrangères du Bénin.
 

Un seul titre à la Une de la revue de presse Afrique ce lundi : André Mba Obame