RCA: encore des frictions autour de l’organisation du Forum de Bangui

Le Premier ministre Mahamat Kamoun doit rencontre lundi 13 avril les membres du Conseil national de transition pour discuter du Forum de Bangui.
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

En Centrafrique, le Premier ministre Mahamat Kamoun devait rencontrer ce lundi matin les membres du Conseil national de transition pour discuter du Forum de Bangui, table ronde censée être l'occasion de discuter d'une paix durable dans le pays. Déjà retardée depuis plusieurs mois, sa tenue est encore incertaine. Le Parlement provisoire a demandé l'abrogation des décrets présidentiels relatifs à la création du comité technique d'organisation du Forum.

Le Conseil national de transition déplore le manque de consensus autour des décrets présidentiels. Les membres du Parlement provisoire n'ont pas été associés, ni même consultés avant la nomination du comité technique d'organisation du Forum de Bangui. Sans le nommer expressément, ils regrettent que le très controversé Jean-Jacques Demafouth ait été placé à la tête du comité.

La vice-présidente du CNT, Léa Koyassoum-Doumta, déplore également l'exclusion du Conseil national de transition des assises du Forum de Bangui. « Il n'y a pas de dialogue entre nous et l'exécutif », se lamente-t-elle.

Le dialogue, c'est justement ce que le Premier ministre veut essayer de rétablir. Interpelé formellement par le CNT, il va devoir s'expliquer. Son directeur de cabinet le confirme : Mahamat Kamoun se prépare à répondre à toutes ces questions.

Quant à l'abrogation des décrets présidentiels, condition sine qua non à la reprise des discussions pour le CNT, le directeur de cabinet botte en touche. « Le ministre discutera avec le Parlement, dit-il, puis nous verrons ce qu'il en ressortira. »