Centrafrique: Djotodia et Bozizé s'engagent pour la réconciliation

Les anciens présidents centrafricains Michel Djotodia (d) et François Bozizé (g) le 14 avril à Nairobi.
© AFP /SIMON MAINA

Michel Djotodia et François Bozizé étaient à Nairobi au Kenya ce mardi. Les deux anciens présidents centrafricains s'engagent solennellement à soutenir la feuille de route de cette transition. Les deux hommes ont signé sous l'égide du président kenyan Uhuru Kenyatta, une déclaration d'engagement, signée la semaine dernière par les délégations d'anti-balaka et de Seleka.

Après avoir été accusés de saper la transition de leur exil respectif, Michel Djotodia et François Bozizé se sont donc retrouvés dans une même pièce à la présidence kenyane. Dans le document signé chacun de leur côté, les deux ex-présidents promettent de se rallier à la feuille de route de transition, disent leur disponibilité à participer au Forum programmé à la fin du mois et s'engagent à ne pas perturber les élections.

Les négociations de Nairobi, entamées à la fin de l'année dernière, avaient été rejetées par les partenaires internationaux de la Centrafrique, autant que par les autorités de transition, une grande majorité de la classe politique, et une partie des groupes armés. Après une tentative de mettre sur pied un texte appelant notamment à une remise à plat de la transition, les négociateurs avaient même été désavoués en janvier par le médiateur Denis Sassou Nguesso, pourtant à l'initiative des discussions.

Les représentants Seleka et anti-balaka présents avaient dû revoir leur copie, et se rallier au processus lancé en juillet à Brazzaville. Tant décriées, les discussions de Nairobi s'achèvent donc par un succès diplomatique pour le président congolais et la présidence kenyane qui parviennent à remettre Michel Djotodia et François Bozizé dans le processus de sortie de crise.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.