RCA: Samba-Panza revient sur les nominations au comité technique

La présidente Catherine Samba-Panza devant le Conseil national de transition (CNT), à Bangui, le 20 janvier 2014.
© AFP PHOTO / Eric FEFERBERG

En Centrafrique, Catherine Samba-Panza, la présidente de transition, a finalement décidé d'abroger ses décrets controversés relatifs à l'organisation du Forum de Bangui qui doit se tenir fin avril. Les partis politiques, le Parlement, mais aussi la société civile reprochaient à la présidence un manque de concertation. Mardi, tous les acteurs centrafricains ont salué la décision de la présidente.

Dans les couloirs du Parlement, des cris de victoire et de satisfaction. En choisissant d'abroger ses décrets, Catherine Samba-Panza a cédé à la pression, mais elle ne perd pas pour autant sa légitimité, bien au contraire pour Serge Singha-Bhenga, président du collectif Sauvons la Centrafrique : « Elle fait aujourd'hui honneur à la République, honneur surtout aux femmes centrafricaines, de rectifier, de réajuster ce qui n'a pas été bien fait ».

Place maintenant à la concertation. Pour Béa Bertin, le président du parti KNK, il est vital de réunir rapidement l'ensemble des forces vives centrafricaines : « Notre satisfaction, c'est que très rapidement nous puissions nous retrouver avec toutes les forces vives de la nation pour que nous mettions en place ensemble un nouveau comité technique consensuel, car c'est de cela qu'il s'agit pour la bonne marche de la transition ».

Qui succèdera à la tête du comité technique à Jean-Jacques Démafouth, la cible de toutes les critiques depuis quelques semaines ? Pour Léa Boua Doumta, vice-présidente du CNT, ce n'est pas le nom qui compte : « Je ne raisonne pas en terme de nom, mais en terme de procédure. Quand la procédure est consensuelle, quel que soit le nom, s'il est accepté par tout le monde, ça ne pose pas de problème ».

En voulant gagner du temps en se passant de consultation générale, l'exécutif en a finalement perdu. Le début du Forum de Bangui, prévu pour le 27 avril, n'a jamais été aussi incertain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.