Algérie: hommage inédit d’un ministre français aux victimes de Sétif

Le secrétaire d'Etat français aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a déposé une gerbe devant le monument édifié à la mémoire de Saal Bouzid., la première victime algérienne des massacres de Sétif.
© AFP PHOTO / FAROUK BATICHE

Pour la première fois, un ministre français, le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants Jean-Marc Todeschini, a pris part ce dimanche à la cérémonie d'hommage aux victimes algériennes massacré dans la ville de Sétif, dans l’est de l’Algérie, en 1945 sous la colonisation française.

Avec notre envoyé spécial à Sétif, Laurent Correau

C'est une image, un symbole qui résume le mieux cette visite à Sétif, celle du secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants et de la mémoire, Jean-Marc Todeschini avec son homologue algérien Tayeb Zitouni recueillis tous deux devant le monument édifié à la mémoire de Saal Bouzid, la première victime algérienne des massacres de Sétif.

Les deux responsables ont déposé une gerbe en souvenir du jeune homme puis ont descendu ensemble l'avenue du 8-Mai 1945 pour boire tous les deux l'eau de la fontaine d'Ain Fouara. Visite commune du fort byzantin, du musée, échange de cadeaux à la résidence du wali.

Les gestes de la matinée ont voulu illustrer, selon l'entourage du secrétaire d'Etat, une démarche d'amitié, de respect et dans le souci de continuer à appréhender la mémoire commune de manière apaisée. Pas de discours lors de cette étape de Sétif, mais à l'issue de la visite du musée national, Jean-Marc Todeschini a laissé quelques mots sur le livre d'or : «En me rendant à Sétif, je dis la reconnaissance par la France des souffrances endurées et rend hommage aux victimes algériennes et européennes de Sétif, de Guelma et de Kheratta. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.