L’EI diffuse une vidéo montrant l’assassinat d’Ethiopiens en Libye

Combattants de l'organisation Etat islamique dans la région de Raqqa, en Syrie, juin 2014.
© REUTERS/Stringer

L'organisation Etat islamique a diffusé une vidéo dans laquelle elle précise ses rapports avec le christianisme. Des chrétiens de Raqqa, le fief du groupe jihadiste en Syrie, y expliquent payer un impôt pour pouvoir vivre leur foi. Mais cette vidéo de 29 minutes se termine en revanche par l'assassinat d'une trentaine d'Ethiopiens en Libye.

Le drapeau noir de l'organisation Etat islamique en haut à gauche de l'écran traduit l'origine de la vidéo dès les premières images. Mais le début de ce film est monté comme un documentaire historique. Le mouvement jihadiste commence par une présentation de différentes Eglises chrétiennes : les catholiques romains, les chrétiens d'Orient et les protestants.

Puis il expose les divergences théologiques entre christianisme et islam. Le groupe justifie alors le statut de dhimmi, accordé par le droit islamique traditionnel aux non-musulmans vivant dans un pays musulman. Moyennant le paiement d'un impôt et en acceptant de renoncer à certains de leurs droits, les communautés minoritaires peuvent bénéficier d'une liberté de culte restreinte et d'une protection. Un statut que l'organisation Etat islamique dit avoir accordé aux non-musulmans vivant dans ses territoires. Des chrétiens de Raqqa, le fief de l'organisation dans le nord de la Syrie, apparaissent face à la caméra et disent avoir choisi ce statut.

Menace aux chrétiens du monde entier

Deux groupes d'Ethiopiens sont ensuite montrés à l'image. Les uns, habillés de la tenue orange qui rappelle celle des détenus de Guantanamo, se trouvent sur une plage présentée comme étant en Cyrénaïque, dans le nord de la Libye. Les autres, vêtus d'une combinaison bleue, sont eux dans le désert, dans la région de Fezan, à l'intérieur du pays, selon l'organisation Etat islamique. Les bourreaux, eux, ont tous le visage couvert.

Cette troisième séquence est, elle, une menace directe à ce que l'organisation appelle « le peuple de la croix ». Un homme au visage masqué brandit un pistolet face à la caméra et s'adresse, en anglais, aux chrétiens du monde entier. « Vous ne serez en sécurité que si vous embrassez l'islam », dit-il. « A moins que vous ne payiez la jizya et que vous vous montrez soumis ». La jizya est un impôt dont doivent s'affranchir, selon le droit islamique, les non-musulmans vivant dans un pays musulman.

Pas un mot à l'attention des otages. Mais les 28 hommes sont présentés comme des « fidèles » de l'Eglise éthiopienne. Une Eglise « ennemie » précise les sous-titres de la vidéo. Les uns sont alors égorgés, les autres fusillés.

L'Ethiopie a « condamné fermement de telles atrocité, qu'elles concernent des Ethiopiens ou d'autres » nationalités et promet de poursuivre son combat contre les extrémistes islamistes.