Republier
Gabon

Gabon: une cache d’armes découverte au nord de Libreville

Au Gabon, une cache d’armes vient d’être découverte dans une petite île non habitée au nord de Libreville, le 22 avril 2015.
© AFP PHOTO/CELIA LEBUR

Au Gabon, deux jours après le démarrage d’une vaste opération de sécurisation du pays par l’armée, une cache d’armes vient d’être découverte dans une petite île non habitée au nord de Libreville. Les caisses sitôt débarquées sur le rivage ont été ouvertes en présence des ministres de la Défense, de l’Intérieur et de la Justice.

Ce sont des indics de la gendarmerie qui ont permis de mettre la main sur cet arsenal. Ces informateurs ont signalé la présence des piroguiers qui n’étaient pas connus des pêcheurs du coin. La recherche de ces individus a donc conduit vers la cache d’armes dont l’inventaire a été supervisé par Sidonie Flore Ouwé, procureur de la République :

« Une cache d’armes composée de kalachnikovs, des mitrailleurs, des pistolets automatiques individuels, des lance-roquettes, des grenades à main, des mortiers et des munitions de diverses armes. Nous avons ordonné l’ouverture d’une enquête pour être édifiés sur les propriétaires de ces armes et la provenance desdites armes. »

Le général Jean Ekoua, commandant de la gendarmerie nationale, craint que d’autres armes soient déjà dissimulées dans la capitale : « Ce qu’on a découvert aujourd’hui, c’est une chance pour nous, mais nul ne sait s’il y a d’autres armes qui sont déjà rentrées. »

Lundi dernier, le ministère de la Défense a signalé la présenceaux frontières gabonaises de caisses d’armesdont les propriétaires ne sont pas encore identifiés. Des informations inquiétantes, notamment à une semaine du début des funérailles de André Mba Obame, principal opposant gabonais et fondateur de l'Union nationale décédé le 12 avril à la suite d’une longue maladie au Cameroun. Un décès qui avait déjà provoqué des violences dans la capitale, Libreville.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.