Mali: un chef de village assassiné dans la région de Mopti

Vue de Mopti, ville du centre du Mali.
© Getty Images/Friedrich Schmidt

Le chef d'un village du centre du Mali a été assassiné dans la nuit de mercredi à jeudi. Comme lors d'autres attaques opérées dans cette région de Mopti, les assaillants sont venus à moto.

Amadou Issa Dicko, 63 ans, chef du village de Dogo, localité située à environ cent kilomètres de Mopti au centre du Mali, était assis calmement à son domicile. Deux hommes à moto et armés ont alors débarqué. Ils se sont dirigés directement vers lui avant de lui tirer dessus trois coups de feu et de repartir.

La mort du vieux Dicko a été constatée sur le champ. Une partie de son entourage attribue son assassinat à des islamistes alors que, de son côté, le gouvernement malien estime que pour le moment les auteurs de ce crime ne sont pas formellement identifiés.

Insécurité croissante dans la région de Mopti

Depuis quelques mois après le grand nord du Mali, c’est le centre du pays qui est victime de plus en plus d’attaques, parfois meurtrières. Les assaillants armés circulent toujours à moto, s’en prennent souvent à des civils, parfois à des militaires et il semble qu’ils ont des bases de replis dans quelques forêts.

Pour faire face à la situation, le ministre malien de la Défense a dépêché des troupes et du matériel sur place. Des suspects ont été interpellés, mais pour le moment, l’insécurité règne toujours dans certaines localités du centre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.