Republier
Tchad

Tchad: affrontements meurtriers entre forces de l’ordre et manifestants

Des soldats tchadiens devant le tribunal de Ndjamena (image d’archive 2007).
© Thomas SAMSON/Gamma-Rapho via Getty Images

La ville de Kyabé, dans le sud du Tchad, a été le théâtre de très vives tensions, samedi 25 avril. Des habitants, en colère après la mort d’un homme détenu dans un commissariat, ont attaqué des bâtiments de services de sécurité. Les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles. Au moins trois personnes ont été tuées.

C’est après avoir appris la mort d’un habitant de Kyabé, détenu au commissariat de la ville, que des habitants en colère ont attaqué le commissariat, brûlant au passage un véhicule de la police. Ils se sont ensuite attaqués à la gendarmerie, où un autre véhicule des forces de sécurité a été incendié.

Lorsque les manifestants ont tenté d’entrer dans la gendarmerie, les gendarmes ont riposté et tiré sur les manifestants, qui se sont alors repliés. Selon un bilan dressé samedi, tard dans la soirée, trois personnes ont été tuées, et sept autres blessées.

Le marché de Kyabé a aussi été touché par un incendie, qui a en partie détruit les lieux. Les forces de l’ordre sont également intervenues sur le marché, pour repousser les manifestants.

Samedi, en fin d’après-midi, la situation était toujours très tendue. Le gouverneur de la région du Moyen-Chari, arrivé sur les lieux en fin d’après-midi avec des renforts, était à pied d’œuvre pour ramener le calme.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.