Republier
RCA ONU

RCA: la Minusca veut des drones et des hélicoptères pour les élections

Hélicoptère de l’ONU à l’aéroport de Ndélé, RCA, le 21 mars 2015.
© RFI/Pierre Pinto

Le secrétaire général adjoint des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, a achevé ce mardi une visite de quatre jours en Centrafrique. L’occasion pour les Nations unies de faire le point sur le déploiement de la mission onusienne et sur les élections à venir, notamment la présidentielle.

Sur la question des élections générales, prévues cet été, un des nombreux problèmes reste la saison des pluies. Comment récupérer les résultats dans des localités inaccessibles ? Pour pallier cela, la Minusca achemine dans les provinces du matériel informatique qui permettra de centraliser les votes à Bangui

Reste au gouvernement à organiser un recensement fiable, comme le demande Hervé Ladsous, chargé des opérations de maintien de la paix à L’ONU : « Il faudra qu'après le Forum, dans un délai suffisamment rapproché, les autorités centrafricaines lancent les opérations de recensement des électeurs. C'est une affaire qui, si elle est bien menée, nous permettra d'avoir des élections rapidement. On parle du mois d'août ou à quelques semaines près. »

Hervé Ladsous a également annoncé le déploiement dans les semaines à venir de nouveaux moyens humains, mais aussi matériels pour assurer le maintien de la paix en RCA. Notamment des hélicoptères d'attaques et des drones de surveillance : « Nous développons un plan de sécurité spécial "élections" focalisé sur les contraintes de cette période. Il nous apparaît qu'avoir des drones de surveillance, je dis bien de surveillance, est un moyen d'avoir de bien meilleures informations sur ce qui se passe dans le pays. Donc on est train d'étudier les modalités, mais je crois que c'est une nécessité. »

La communauté internationale maintient la pression sur le gouvernement centrafricain. Hervé Ladsous l'a réaffirmé, il n'y aura pas de troisième transition.


 ■ Le mandat de la Minusca prolongé d’un an

Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté une résolution renouvelant pour un an le mandat de la Minusca. La résolution 2217 n'apporte pas beaucoup de changements majeurs, mais elle donne des indications intéressantes sur le processus de transition en cours en RCA.

Concernant les effectifs en uniformes, la Minusca est reconduite à son niveau actuel, incluant les renforts autorisés en mars dernier : près de 11 000 militaires et un peu plus de 2 000 policiers. Autre point notable : la résolution aborde la question des élections « actuellement » programmées pour août 2015. L'adverbe a son importance et sous-entend ce qu'à Bangui tout le monde dit tout bas : le report des élections est de plus en plus probable. « Les préparatifs doivent être accélérés de toute urgence pour la tenue des élections », dit toutefois la résolution.

En matière de lutte contre l'impunité, le Conseil de sécurité ajoute au mandat de la Minusca une clause concernant la Cour pénale spéciale, votée la semaine dernière par le Parlement de transition centrafricain. La Minusca doit assister la Centrafrique dans l'établissement de cette Cour mixte chargée de juger les crimes les plus graves commis dans ce pays depuis 2003. Le conseil appelle d'ailleurs Bangui à la mettre sur pied rapidement, mais il n'y aura pas de moyens supplémentaires prélevés sur le budget des opérations de maintien de la paix pour l'appuyer.

Concrètement, la mission onusienne pourra mettre des locaux à disposition de la Cour pour faciliter son travail. Et elle pourra puiser dans ses ressources existantes pour assurer la sécurité des victimes, des témoins et des magistrats.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.