RCA: les quotas du Forum de Bangui ne satisfont personne

A Bangui, le quartier du PK5, à majorité musulmane. La communauté musulmane juge qu'elle est sous-représentée au Forum de Bangui.
© REUTERS/Emmanuel Braun

En Centrafrique, le Forum de Bangui doit s'ouvrir lundi et beaucoup, partis politiques comme société civile, sont mécontents des quotas de représentativité qui leurs sont alloués. Mercredi, la communauté musulmane a manifesté dans le calme dans les rues de la capitale.

La communauté musulmane du PK5 a défilé jusqu'au siège de la mission onusienne, la Minusca. Les habitants ont bloqué l'entrée du bâtiment pendant quelques heures le temps de déposer leurs revendications.

« Il y a presque 500 ou 600 représentants et on n’a que treize places, regrette Mahamoud Issenne, porte-parole de la communauté. Ce n'est pas représentatif pour les musulmans. Nous comptons presque 100 associations et elles ne sont pas représentées. Ce forum va dans le sens de la réconciliation nationale, de la cohésion sociale entre les deux communautés, mais si une seule partie est représentée et l'autre est exclue, alors vraiment il n'y a pas d'avenir pour ce forum. »

Société civile, groupés armés, partis politiques, tous jugent être sous-représentés. La coordination des organisations musulmanes réclame à elle seule 340 places au Forum de Bangui. Alors que toutes les entités doivent se partager environ 600 sièges.


■ Nicolas Tiangaye au Forum

L'AFDT, la plateforme de partis politiques qui soutiennent la transition, a changé de président. C'est l'ancien Premier ministre de François Bozizé et de Michel Djotodia, Nicolas Tiangaye qui en devient le président. Il devrait donc être l'un des représentants de l'AFDT au Forum. Qu'en attend-il ?

La réconciliation nationale est fondamentale. Il faut que la paix revienne, que les communautés s'entendent. Mais il faut également que la justice passe parce qu'il y a eu trop de crimes qui ont été commis.
Nicolas Tiangaye
30-04-2015 - Par Pierre Pinto

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.