Republier
RDC

RDC : à Beni, la grève des taxes succède aux journées ville morte

Des proches pleurent les victimes du dernier massacre à Beni, le 9 mai 2015.
© AFP PHOTO / KUDRA MALIR

En République démocratique du Congo (RDC), la protestation prend une nouvelle forme à Beni, au nord-Kivu, dans l'est du pays. Après des manifestations et une opération ville morte, la société civile appelle maintenant à une grève des taxes. Les animateurs de ce mouvement affirment que la population est totalement démunie après avoir fui différentes contrées où sévit l'insécurité. Par conséquent, les gens sont incapables de s'acquitter des nombreuses taxes imposées par les autorités.

L’opération journée ville morte a été momentanément suspendue, question de permettre à la population de se ravitailler en vivres et venir ainsi en aide aux nombreux déplacés qui ont fui l’insécurité.

Par ailleurs, en appelant la population à ne pas payer les taxes jusqu’à ce que l’insécurité cesse dans la région, la société civile locale entend faire pression sur les dirigeants du pays pour que ceux-ci trouvent des solutions urgentes à la situation actuelle.

Plus de 400 assassinats

Plus de 400 personnes ont en effet été assassinées, en l’espace de six mois, dans le territoire de Beni par des assaillants identifiés comme étant des éléments des Forces démocratiques alliées (ADF-rebelles ougandais). Les habitants soupçonnent des complicités jusque dans les rangs de l’armée gouvernementale des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Au sein de la population, des voix s’élèvent pour dénoncer la passivité du gouvernement et pour demander le changement de la hiérarchie militaire à Beni. Un cahier de charges a été remis au vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.