RDC: l'opposition refuse de dialoguer avec le président Kabila

Joseph Kabila, le 3 février 2015.
© AFP PHOTO / CARL DE SOUZA

En RDC, l'opposition refuse le dialogue politique demandé par le président Kabila. Ce dernier avait envoyé un émissaire proposer des concertations sur le calendrier électoral particulièrement bien rempli. La RDC votera en effet sept fois en à peine plus d'un an. Mais après deux semaines d'échanges avec le chef des renseignements, Kalev Mutond, les grandes formations de l'opposition ont décidé de décliner ces nouvelles tractations. Pour elle, il s'agissait d'un piège visant à contourner la Constitution pour maintenir le président au pouvoir.

Hormis l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) qui n’a pas signé la déclaration, l'Union pour la nation congolaise (UNC), le Mouvement de libération du Congo (MLC) et une multitude d’autres partis de l’opposition rejettent la main tendue du président Joseph Kabila. Selon l’opposant Vital Kamerhe, leader de l’UNC, il faut éviter de tomber dans le piège du pouvoir en place, « nous sommes en plein glissement et violation de la Constitution. »

Les réalismes du calendrier électoral global, publié par la Commission électorale nationale indépendante (Céni), l’affaire de la fosse commune de Maluku, l’insécurité persistante à Beni, tous ces éléments justifient la position consciente de l’opposition qui dénonce aussi la confiscation du droit de la minorité à l’Assemblée nationale, a expliqué Jean-Lucien Bussa du Courant démocratique et rénovateur (CDR) : « L’opposition a décidé de suspendre sa participation aux plénières de l’Assemblée nationale jusqu’à ce que le bureau offre les garanties du respect de la Constitution et du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. »

Le pouvoir est également accusé de favoriser le dédoublement des partis politiques, notamment ceux de l’opposition.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.