Burundi: reportage à Musaga, quartier contestataire

Au Burundi, la contestation se poursuit notamment dans le quartier de Musaga.
© RFI/SR

Au Burundi, la police est de retour dans les quartiers qui contestent le troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Elle cherchait à disperser les rassemblements, partout la situation a dégénéré en affrontements et notamment à Musaga.

A Musaga, mercredi matin, un officier pousse ses policiers un peu hésitants à monter à l’assaut des manifestants qui répliquent avec un déluge de pierres. « Nous sommes énervés à cause des policiers qui sont venus nombreux. Ils sont venus nous attaquer et nous allons les chasser », explique un manifestant en colère.

Finalement à la mi-journée, les jeunes de Musaga mettent les policiers en difficulté. Après négociations, ils se replient escortés hors du quartier par des centaines de manifestants. Des jeunes qui se placent alors à l’entrée de Musaga, ils entonnent alors les mains en l’air l’hymne national Burundi bwacu, avec les militaires qui assurent la zone tampon.

A la sortie de Musaga, sur la route principale, mercredi soir, des policiers étaient postés tous les dix mètres, au loin, on entend toujours des tirs nourris. Un officier se sent obligé de se justifier : « Ils sont toujours agressifs, je ne sais pas pourquoi ». Dans les ruelles, les policiers ont fait la chasse aux manifestants une bonne partie du reste de la journée à coup de tirs, jets de pierre, entre les habitations.

Nous avons vu passer de nombreux policiers...
Reportage dans les quartiers, les habitants ont peur
21-05-2015 - Par Sonia Rolley

Cet enfant, le visage caché, a peur des tirs et des forces de l'ordre. © RFI/SR