Republier
Tunisie

Tunisie: fusillade dans une caserne militaire à Tunis

Déploiement militaire autour de la caserne Bouchoucha, à Tunis, où un soldat a tiré sur ses camarades, le 25 mai 2015.
© AFP PHOTO / FETHI BELAID

A Tunis, un caporal a ouvert le feu, ce lundi matin, dans la caserne de Bouchoucha dans le quartier du Bardo, près du Parlement et du musée. Le bilan provisoire fait pour l'instant état de huit morts : sept militaires et le tireur. Une dizaine de soldats blessés sont encore soignés à l'hôpital militaire de Tunis.

L'auteur de la fusillade serait un caporal-chef d'une trentaine d'années, récemment privé de son port d'arme, selon le ministère de la Défense. Il avait même été transféré vers une unité moins sensible. Au sein de l'armée, il était donc connu pour souffrir de troubles et de problèmes familiaux.

Mais ce militaire a réussi à déjouer la surveillance. Ce matin, en pleine cérémonie de salut au drapeau tunisien, il a poignardé un collègue afin de lui voler son arme et a alors tiré autour de lui tuant et blessant ses camarades. Il est mort dans les échanges de tirs.

Pour l'instant, les autorités tunisiennes veulent rester prudentes : elles martèlent que l'enquête est encore en cours. L'acte terroriste n'est pas totalement écarté, selon le porte-parole du ministère de la Défense, même si la piste des troubles psychologique semble privilégiée.

En tous les cas, la fusillade provoque beaucoup d'émotions : les Tunisiens ont encore à l'esprit l'attentat du Bardo du 18 mars dernier qui a fait 22 victimes. Mohsen Marzouk, le conseiller politique du président tunisien, assure que cet incident « pourrait amener à revoir beaucoup d'aspects défensifs et sécuritaires des casernes tunisiennes. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.