Boko Haram: des villages bombardés dans le nord-est du Nigeria

Si l'aviation nigériane a souvent bombardé certaines places fortes de Boko Haram comme la forêt de Sambisa, les attaques aériennes sur les zones habitées sont plus rares.
© Ben Shemang / RFI

Quatre villages au moins ont été quasi rayés de la carte ce lundi dans le nord-est du Nigeria. Les localités de Duwu, Jarawa, Mallum Maja et Mudu ont été bombardées pendant plusieurs heures. L'aviation visait des combattants de Boko Haram.

Depuis deux mois, les combattants de Boko Haram auraient investi en nombre le district de Kalabalge où sont situés les quatre villages bombardés. Il s'agirait d'un repli des miliciens, délogés de plusieurs de leurs bastions situés dans l'Etat de Borno, notamment les villes de Gwoza et Bama.

Devant l'arrivée des islamistes, des milliers d'habitants du district ont fui vers le Cameroun et le Tchad à quelques dizaines de kilomètres à l'est. Mais les combattants ont récemment empêché certains civils de s'échapper et s'en servaient comme bouclier d'après un témoin interrogé par l'AFP, avant d'ajouter que les extrémistes étaient en manque de munitions et contraints d'utiliser des arcs ou encore des machettes.

Si l'aviation nigériane a souvent bombardé certaines places fortes de Boko Haram comme la forêt de Sambisa, les attaques aériennes sur les zones habitées sont plus rares, explique une bonne source, pour qui des victimes civiles sont sûrement à déplorer. Mais les militaires étaient-ils au courant de la présence d'habitants ? Joint dans la soirée, un porte-parole de l'armée n'a en tout cas ni confirmé ni infirmé le bombardement.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.