Nigeria: portrait de Yemi Osinbajo, le futur vice-président

Affiche de campagne du président Muhammadu Buhari et de son vice-président Yemi Osinbajo au Nigeria, le 14 février 2015.
© AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Au Nigeria, c'est la seconde personnalité du pays : le vice-président sera investi ce vendredi en même temps que Muhammadu Buhari, qui a récemment remporté l'élection présidentielle. C'est un poste important puisque, selon la Constitution, le vice-président remplace le président en son absence. Selon la sensibilité du président en exercice, il peut hériter de pans importants de la politique gouvernementale à conduire. Portrait d'un personnage, qui jusque-là, est resté dans l'ombre.

Le professeur Yemi Osinbajo est originaire de Lagos. Ce chrétien évangéliste du Sud, d’ethnie Yoruba, est connu pour avoir dirigé l’Eglise chrétienne des Rachetées de Dieu, une grande organisation pentecôtiste qui s’est muée en ONG. Ce pasteur est surtout un technocrate. Juriste de renommée, il est connu pour sa rigueur. Une figure complémentaire avec Muhammadu Buhari qui est un musulman du Nord.

Godfrey Ali Gaiya, député à l’Assemblée nationale pour le Parti démocratique populaire (PDP), y voit un choix stratégique : « Yemi Osinbajo est issu d'un milieu très technique. C'est quelqu'un qui a la capacité intellectuelle d'être en quelque sorte la cheville ouvrière du gouvernement. Donc c'est un bon équilibre, entre d'un côté, un président élu, qui est un homme politique, avec background militaire. Et d'un autre côté, un technocrate, avec une base juridique ».

Derrière cette image du technocrate se cache un personnage à l’aise avec les nouvelles technologies. Sur les réseaux sociaux, le professeur Yemi Osinbajo divulgue les priorités de la future administration de Buhari. Yemi Osinbajo compare par exemple la corruption à Ebola et affirme que son équipe va « changer la culture de l’impunité ». Sur l’éducation, il promet de redresser les écoles publiques. Enfin sur le plan social, Yemi Osinbajo espère faciliter l’accès aux soins de santé pour tous les Nigérians.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.