Le Togo va accueillir un sommet de l'UA sur la sécurité maritime

Le président Faure Gnassingbé prête serment devant la Cour constitutionnelle, le 4 mai 2015 à Lomé.
© AFP PHOTO / STRINGER

Le Togo attend toujours la nomination d'un nouveau Premier ministre après la démission de Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu. Mardi 2 juin, la presse espérait interroger le président Faure Gnassingbé sur la nomination du nouveau chef de gouvernement, à l'occasion d'une conférence de presse consacrée au sommet de l'Union africaine (UA) sur la sécurité maritime. Las, le président n'est pas venu.

On le sait peu bavard et pour une fois on l’attendait face à la presse, mais finalement Faure Gnassingbé n’est pas venu ; c’est son Premier ministre démissionnaire qui est venu présenter aux journalistes le prochain sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine sur la sécurité maritime, prévu du 2 au 7 novembre, à Lomé.

Le Togo entend jouer un rôle majeur dans ce sommet. Le pays veut amener ses partenaires de l'UA à prendre une position commune sur les questions de sécurité maritimes. À ce jour, il n’y a aucun code de conduite sur la mer entre les pays africains.

Vers une charte commune

Cette question est pourtant centrale notamment après la multiplication ces dernières années d'actes de piraterie, mais aussi la pêche illégale et la pollution de l’écosystème marin. Seront également au centre des discussions : l’économie maritime et le développement des pays ouverts sur la mer.

Face à ces défis, le Togo espère, à l'issue de ce sommet, aboutir à l'adoption d’une charte commune sur les stratégies de sécurisation des zones maritimes africaines.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.