L'ambassadeur de France à Madagascar subitement rappelé par Paris

Dans la presse, les autorités affirment n'être pour rien dans le départ de François Goldblatt. Photo : vendeur de journaux à Antananarivo.
© Bilal Tarabey / RFI

A peine deux ans et demi après le début de sa mission, François Goldblatt va quitter la Grande île de manière anticipée. Les autorités malgaches ont demandé à la France de le remplacer car les relations entre l'ambassadeur et les autorités d'Antananarivo étaient devenues tendues. Ce rappel par Paris a été décidé avant la procédure de destitution qui vise le président. Il n'a donc pas de lien avec la crise institutionnelle que traverse actuellement le pays. François Goldblatt, ambassadeur au langage peu diplomatique, serait allé trop loin dans ses critiques du pouvoir.

François Goldblatt est sur le départ. L'information est confirmée par le ministère malgache des Affaires étrangères. Dans la presse, les autorités affirment n'y être pour rien. Pourtant, la nouvelle est tombée subitement, sans annonce ni commentaire officiel de l'ambassade. Il s'agit bien d'un départ précipité.

« C'est un scénario à la Le Lidec », confie une source proche du dossier, faisant référence à un autre ambassadeur français contraint au départ à la demande de la présidence malgache en 2008. « Il n'y a pas de procédure d'expulsion, ajoute cette même source, mais les autorités ont fait des démarches à Paris et ont beaucoup insisté pour que l'ambassadeur parte », assure cette même source.

Le langage direct de François Goldblatt agaçait les autorités depuis plusieurs mois. Dans les salons comme lors d'entretiens avec la presse ou sur les réseaux sociaux, l'ambassadeur se montrait très critique à l'égard du pouvoir. Ses commentaires lors du limogeage du directeur du Trésor public avaient par exemple été perçus comme de l'ingérence dans les affaires nationales.

Il quittera la Grande île dans les prochaines semaines. La diplomate Véronique Vouland attend l'agrément des autorités malgaches pour lui succéder.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.