Côte d’Ivoire: le programme de désarmement et réinsertion touche à sa fin

Un militaire ivoirien à un checkpoint à Abobo au nord d'Abidjan, le 13 janvier 2011.
© Reuters/Luc Gnago

C’est la dernière ligne droite dans le processus de désarmement, démobilisation et de réintégration des ex-combattants de Côte d’Ivoire. A la fin du mois de juin, le processus ADDR est censé être terminé : 78 000 ex-combattants ont été recensés et 64 000 d’entre eux ont normalement été réinsérés dans la vie active, l’armée ou bien dans les grands corps de l’administration. Mais ceux qui n’ont pas encore été identifiés par les autorités ivoiriennes ne seront pas pour autant laissés pour compte.

Un processus de DDR n’est jamais linéaire. L’essentiel, c’est d’atteindre un niveau de réinsertion et de réintégration qui devient irréversible.
Fidèle Sarassoro
05-06-2015 - Par Frédéric Garat