Burundi: l’élection présidentielle fixée au 15 juillet prochain

Opération de vote au Burundi.
© Photo:Esdras Ndikumana/AFP

Au Burundi, le nouveau calendrier électoral est désormais officiel. La Commission électorale (Céni) avait présenté de nouvelles dates et elles viennent d’être validées par décret alors que cela fait des semaines que nombreux sont ceux qui s’opposent à la candidature pour un troisième mandat du président sortant Pierre Nkurunziza. La présidentielle prévue le 26 juin est donc reportée au 15 juillet alors que les législatives auront lieu le 29 juin.

Il n’a pas fallu longtemps pour que le président Pierre Nkurunziza se décide. Lundi, la Céni burundaise, diminuée après que deux de ses cinq membres ont fui le pays, avait proposé la date du 25 juin pour les législatives et communales et celle du 15 juillet pour la présidentielle. Un jour plus tard, mardi, Nkurunziza signe donc un décret qui convoque les électeurs pour la présidentielle au 15 juillet, les législatives et les communales étant fixées au 29 juin, sans doute pour que la campagne électorale puisse se tenir dans les délais.

Ce calendrier se veut totalement définitif. C’est du moins ce qu’a annoncé le porte-parole du gouvernement burundais dès lundi soir, en expliquant qu’au-delà de ces dates le Burundi risquait de tomber dans un vide institutionnel impossible à ses yeux. Quant au dialogue politique recommandé par les chefs d’Etat de la région le 31 mai à Dar es Salaam, notamment sur cette question, il n’a pas eu lieu. Du coup, opposition et société civile en pointe dans la contestation du troisième mandat du président Nkurunziza, dénoncent une fuite en avant.

« C’est un signe de mépris envers les chefs d’Etat de la région qui ont exigé un véritable dialogue au Burundi », déclare Vital Nshimirimana, le leader du Collectif contre le troisième mandat. « Nous n’irons pas aux élections dans ces conditions », renchérit Charles Nditije de l’Uprona non reconnu par le pouvoir. Il appelle la communauté internationale à ne pas reconnaître les résultats d’un tel scrutin.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.